Rejoindre l'action "A Marseille, respirer tue"

 

NOUS SERONS 2500.

Extinction Rebellion Marseille organise le 7 mars une action pour dénoncer la pollution de l'air à Marseille. Visant les candidat·e·s quelques jours avant les muncipales, c'est également l'occasion de marquer les esprits pour sensibiliser un large nombre de personne.

Marseille a été classée dernière ville en matière de lutte contre la pollution de l'air (1).
Nous, les habitant·e·s, demandons une communication honnête et massive sur ce sujet, à propos des conséquences de la mauvaise qualité de l'air sur la santé ainsi que la mise en place immédiate de solutions effectives.

A partir de données récemment publiées (2, 3), il nous est possible d’estimer le nombre de victimes engendrées par la pollution atmosphérique sur Marseille à 2500 morts prématurées par an, suite à une exposition chronique aux particules fines, à l’ozone et au dioxyde d’azote. Maladies respiratoires cardiaques et pulmonaires (4), cancers (5) mais aussi aggravation de l’asthme et des allergies sont dues à ces facteurs environnementaux qu’on ne peut plus sous-estimer.

On sait aussi que les particules issues de la pollution de l'air migrent dans le placenta de femmes enceintes, avec des conséquences évidentes pour le développement physique et neuronal des bébés à naître (6). Par ailleurs à Marseille, plus de la moitié des écoles et crèches se situent à moins de 200 mètres d’une zone où la pollution de l’air au dioxyde d’azote dépasse le niveau légal (7).

A Marseille, 50% des particules fines émises proviennent des secteurs de l’industrie et du transport, et les niveaux de PM2.5 et PM10 relevés sont bien au-dessus des niveaux recommandés par l’OMS (8). 

Enfin, en 2018, selon AtmoSud, pour la première fois dans la métropole marseillaise, les émissions de dioxyde d’azote d’origine maritime ont dépassé les émissions routières. En première ligne face à cette pollution : les habitants des quartiers Nords de Marseille (Mourepiane, Saint-Henri, Saint-André, l’Estaque).

 

 ATTENTION - A LIRE AVANT DE REMPLIR LE QUESTIONNAIRE :
Les deux actes de l'événement ne comporte que peu ou pas de risques juridiques.
Cependant, il est de notre responsabilité de vous informer qu'au regard de la non-déclaration de l'événement et des possibles perturbations du trafic routier, il n'est pas impossible que les forces de l'ordre tentent d'empêcher notre action, voir tentent de faire usage de la force.

Aussi, au regard de l'inclusivité que nous souhaitons pour l'action (enfants, personnes âgées etc.) nous ne nous risquerons pas à les provoquer. Si des sommations sont opérées alors que l'action n'est pas terminée, nous invitons tous·tes les participant·e·s le souhaitant à se mettre en retrait.

L'action dans les grandes lignes :

1) Déambulation d'un "cortège suffocant" représentant les habitant·e·s malades de cette pollution. Effets sonores et visuels. Durée 20 - 30 min.

2) Die - In, simulation des 2500 victimes annuelles de la pollution de l'air. Interventions de citoyen·n·e·s pour témoigner des effets de la pollution. Durée : 10 / 15 min.

3) Assemblée citoyenne pour ceux et celles qui le souhaitent. Discussions autour de l'écologie, à Marseille ou ailleurs, sous tous ses aspects, sous toutes ses connexions possibles.

Les deux premiers actes ne sont pas censés durer plus d'une heure. L'événement en lui même présente avant tout une portée symbolique et rassembleuse pour marquer l'opinion. L'assemblée citoyenne sera l'occasion de discuter tous et toutes ensemble des suites à donner.

Plus d'informations à venir dans les mails de briefing (horaire et lieu exact).

 

Pour rappel : le mouvement Extinction Rebellion est né comme réponse à l'inaction politique des dirigeant·e·s au regard des catastrophes d'ors et déjà visibles de nos jours : canicules, incendies, disparition massive de la biodiversité, pollutions etc. Mouvement non-violent de désobéissance civile, Extinction Rebellion revendique 4 exigences et s'articule autour de 10 principes, consultables à cette adresse : https://extinctionrebellion.fr/qui-sommes-nous/

Sources :
(1) - https://reseauactionclimat.org/wp-content/uploads/2019/12/rapport_lutte_...
(2)  - https://academic.oup.com/eurheartj/article/40/20/1590/5372326
(3) - https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/bouch...
(4) - http://naviauxlab.ucsd.edu/wp-content/uploads/2016/09/Landrigan-Lancet-2...
(5) - https://www.iarc.fr/wp-content/uploads/2018/07/pr221_F.pdf
(6) - https://www.nature.com/articles/s41467-019-11654-3
(7) - https://ec.europa.eu/jrc/en/publication/eur-scientific-and-technical-res...
(8) - https://www.greenpeace.fr/espace-presse/marseille-58-ecoles-creches-cern...

 
1 Début 2 Terminé

Ne transmettez aucun mot de passe via Framaforms.