Réforme des retraites et Université de Strasbourg

24 SEPTEMBRE 2019 : RETRAITES OU CA, IL FAUT CHOISIR

 

La réforme des retraites de MM. Philippe et Delevoye instaure la retraite à points, permettant de modifier la valeur du point. Pour les fonctionnaires que nous sommes, cela évoque directement notre point d’indice, gelé depuis maintenant 10 ans. Pour les scientifiques que nous sommes, l’appel du gouvernement à « faire confiance » pour l’évolution de la valeur du point des retraites n’est donc pas acceptable. 

Les simulations montrent d’ailleurs une baisse du montant de nos retraites de l’ordre de 26%, conformément à l’objectif annoncé par M. Fillon (grand réformateur des retraites).

Cette réforme sera défavorable à la totalité des personnels de notre université. Dans un contexte de grande instabilité de nos statuts et missions, comme du financement des universités (voir « Les universités sommées de mieux gérer leurs effectifs »), céder sans aucune protestation serait un signal extrêmement dangereux pour toutes les autres négociations en cours. Il s’agirait d’une faute politique, dont les conséquences seront dramatiques pour les personnels comme pour l’établissement.

Mardi 24 septembre se tiendra une grève en protestation contre cette réforme. Ce même jour est prévu un Conseil d’administration. Nous demandons à M. le président de notre université de reporter ce Conseil d’administration et de permettre à chacun de tout mettre en œuvre pour combattre cette réforme.

Nous demandons également à tous les élus de l’université, quels que soient leurs mandats,  de se joindre à cette grève, indépendamment de leurs convictions personnelles, par responsabilité collective et respect envers leurs électeurs.

 

 
1 Début 2 Terminé

Ne transmettez aucun mot de passe via Framaforms.