QUESTIONNAIRE POUR MIEUX VIVRE DANS LE GIENNOIS

Résultats du questionnaire

INTRODUCTION

L’association La Voix des Giennois est née du constat que les Giennois n’étaient pas assez entendus, tout simplement parce qu’ils n’étaient pas consultés. Et encore moins appelés à participer aux décisions relatives au cadre de vie et à l’aménagement de leur Ville. Et que cela n’est pas une bonne chose.

À la suite de ce constat, le 30 juin dernier, plusieurs habitants se sont réunis pour constituer notre association qui a pour objet de demander l’avis des Giennois, de recueillir leurs attentes et leurs propositions. Ensuite, tout l’été 2018, des réunions de travail ont eu lieu pour rédiger un questionnaire qui a abouti à 30 questions. Pour faire les choses correctement, nous avons veillé à ce que l’éventail des réponses proposées sous forme de QCM soit rigoureusement neutre. Non seulement par l’étendue des réponses, de « oui tout à fait » à « non pas du tout », mais aussi dans leur libellé. Par exemple, pour la question sur comment les sens de circulation doivent-ils être, nous n’avons pas mis la réponse «remis comme avant » qui aurait été trop explicite, mais juste « repensés » sans préjuger du sens.

Le questionnaire « Pour mieux vivre dans le Giennois » a été présenté à la presse le 10 septembre, puis il a été mis en ligne et distribué dans les boîtes aux lettres de Gien en octobre dernier.

Il s’agit d’une grande consultation réalisée à Gien en termes du nombre de questions et du nombre de sujets abordés, sans doute la plus grande. La distribution dans les boîtes aux lettres s’est faite bénévolement et nous avons pris soin de donner des adresses de retour permettant de déposer simplement le questionnaire rempli dans les boîtes aux lettres. Le 31 octobre, comme annoncé sur le questionnaire, nous avons procédé à un tirage au sort en présence de l’huissier, Maître Bourdiec. C’est Monsieur et Madame Foucher ici présents qui ont gagné un dîner pour deux personnes dans un restaurant de Gien.

Nos remerciements vont en premier aux 634 Giennois qui ont répondu au questionnaire. La majorité l’a fait sur un questionnaire papier. Nous les remercions vivement pour la qualité de leurs réponses, pour avoir répondu aux trente questions, pour nous avoir laissé de nombreux messages d’encouragement, même anonymes. Parfois même en ajoutant des feuilles intercalaires ou des post it car ils avaient besoin de plus de place pour exprimer tout ce qu’ils avaient envie de nous dire. Toutes les questions sous forme de QCM pouvaient, en plus, être complétées par des réponses ouvertes et libres. Nous avons donc recueilli beaucoup de réponses, de suggestions, de propositions. Et pour tout cela nous disons merci.

Pour pouvoir être analysés, les questionnaires papier ont dû être saisis informatiquement. Vous avez ici la pile des questionnaires papier reçus. Ils sont tous numérotés. Cela nous a demandé une centaine d’heures pour tout saisir fidèlement, afin de pouvoir analyser et vous livrer les résultats. Les questionnaires remplis en ligne nous ont bien sûr demandé moins de travail, mais cela a représenté une minorité des réponses.

Du fait de l’ampleur de la tâche, la saisie s’est étalée de novembre à décembre. Les réponses au questionnaire ont été reçues pour la plus grande partie entre octobre et décembre 2018. C’est une période de trois mois, assez longue pour lisser dans le temps les effets éventuels des travaux. Il s’agit donc d’un bon échantillon sur une période suffisamment étendue pour pouvoir y déceler des tendances de fond.

DESCRIPTION DES REPONSES
- 634 personnes ont donc répondu, parmi lesquelles 58% sont des femmes et 68% ont plus de 50 ans. Il y a donc 32% de personnes de 18 à 49 ans qui ont pris le temps de répondre à un questionnaire assez important en termes du nombre de questions.

- Cette consultation ne peut s’apparenter à un sondage au sens strict du terme dans la mesure où les répondants ont fait preuve d’une démarche volontaire et non d’une sollicitation selon la méthode des quotas. Dans la population totale de Gien, environ 60% des habitants sont âgés de 50 ans ou plus. La proportion de personnes âgées de 50 ans ou plus est donc légèrement sur représentée, mais la taille de l’échantillon permet quand même d’identifier des tendances de fond. Même chose pour la répartition par sexe, Dans la population totale de Gien, les femmes sont effectivement plus nombreuses, mais dans une proportion moindre que celle des répondants où elles sont représentées à 58%. Au passage, bravo et merci à elles !

- 98% (donc autant dire tout le monde) des répondants ont voulu parler de la Ville de Gien. Nous avions donné le choix de pouvoir parler des villes et villages du Pays Giennois pour les réponses en ligne, mais nous constatons que c’est surtout de Gien que les personnes voulaient parler.

- Même si le questionnaire était conséquent, 30 questions, il faut remarquer que les répondants ont pris le soin de répondre à toutes les questions. En effet, sur papier, aucune question n’était obligatoire, et sur Internet, il n’y avait que la question de la ville et la question sur l’anonymat qui étaient obligatoires. Donc on aurait pu s’attendre à des questionnaires partiels, uniquement centrés sur le sujet qui préoccupait la personne, mais non. Les répondants ont joué le jeu de manière complète et équilibrée sur l’ensemble des réponses. On a reçu quand même un questionnaire non exploitable, mais il ne s’agit que d’un seul. En fait la personne a répété trente fois à chaque question : « il faut abattre les platanes ». Mais à part cette plaisanterie, nous n’avons reçu que des belles réponses intelligentes et complètes.

- Pour les réponses sur papier où le quartier de Gien était demandé, nous pouvons dire que tous les quartiers de Gien sont représentés dans les réponses : de la route d’Orléans à la route de Briare, en passant par l’hypercentre, les hauts de Gien, les Champs de la Ville et les Montoires, ainsi qu’une proportion significative d’habitants du Berry et du village d’Arrabloy.

- Enfin, 33% des répondants ont souhaité laisser leurs coordonnées à La Voix des Giennois pour continuer le dialogue.

GIEN AU QUOTIDIEN
1. Stationnement en centre-ville. 93% des Giennois interrogés ne souhaitent pas réduire les places de stationnement, et 68% souhaitent même les augmenter fortement.

2. Quant au changement de sens de circulation Joffre/LouisBlanc/Puy du Dôme, 3 Giennois sur 4 souhaitent les repenser. Comme la réponse «remettre comme avant» n’avait pas été prévue, à côté de la case «repensés», il faut noter que nous avons reçu des réponses particulièrement nombreuses dans la case réponse libre. La demande de les remettre comme avant revient souvent. Il faut souligner ici particulièrement que ces réponses sont équilibrées sur tous les quartiers, pour les répondants l’ayant précisé. Il n’y a pas, par exemple, de corrélation entre le lieu d’habitation et la réponse qui a été donnée.

3. Enfin, la remise en service des feux au niveau du Vieux Pont, termine le triptyque des questions sur la circulation en centre ville, avec là aussi une réponse très claire. Les Giennois souhaitent sans ambiguïté la remise en service des feux à 80%. Et cette réponse concerne encore tous les quartiers.

4. Concernant l’évolution du sentiment de sécurité dans les cinq dernières années, pour 96% des Giennois il ne s’est pas renforcé, et pour 55% d’entre eux, il s’est même dégradé.

5. Conséquemment, 65% des Giennois souhaitent une extension des effectifs de police et/ou des horaires.

6. Quels nouveaux commerces souhaiteraient les Giennois ? La réponse qui arrive en tête du palmarès : des commerces d’alimentation Bio et locale choisis par plus de la moitié des répondants. Tout de suite après, avec 47% des réponses, des magasins de vêtements. À noter que seulement 5% ne se prononcent pas… Et que la question ne précisait pas si c’était une implantation en centre ville, mais bien dans tout Gien.

7. Sur la navette municipale, il était question d’évaluer la proportion de Giennois concernés par ce service. Il s’agit seulement de 9% des répondants, alors que les plus de 50 ans sont un peu sur représentés dans l’échantillon des répondants, soit 91% des répondants expriment ne jamais la prendre ou vouloir la prendre mais ne pas pouvoir le faire car les horaires ou les itinéraires ne sont pas adaptés. À noter de nombreuses réponses concernant une difficulté d’accès : jeunes, personnes porteuses d’un handicap ou personnes avec un caddie ou une poussette se plaignent d’avoir été refusées.

8. La fréquentation du centre-ville est une question qui a interpellé aussi tous les répondants. Personne n’a répondu « ne sais pas ». Et ils sont 94% à y aller ou à y habiter. Cependant, 27% reconnaissent qu’ils y vont moins qu’avant et 36% que c’est par obligation.

GIEN ET VOTRE FAMILLE
Pour les cinq questions suivantes qui sont liées aux enfants, pour des raisons évidentes, le pourcentage a été calculé en fonction des réponses explicites, ce qui représente un gros tiers des réponses totales, les autres n’étant pas concernées.

9. Les possibilités d’accueil des enfants de 0 à 3 ans ne sont pas satisfaisantes pour une majorité de Giennois concernés par ce service, car elles sont considérées comme inaccessibles et/ou avec des horaires non adaptés pour plus de la moitié des répondants.

10. En revanche, l’offre d’activités extrascolaires pour les enfants de 4 à 12 ans comme les arts et les activités sportives, est considérée comme satisfaisante pour 61% des répondants.

11. Le sport. L’offre d’activités sportives à Gien représente un sujet de grande satisfaction pour les Giennois, fruit sans doute d’une longue histoire. Entre 71% et 80% des Giennois ayant répondu explicitement la jugent variée, pour tous les âges, accessible et bien encadrée.

12. La restauration scolaire. Pour mémoire, la Ville de Gien a choisi de contracter en 2016 avec une entreprise basée à Poitiers. Il s’agit d’un grand sujet de mécontentement, puisque 8% seulement des répondants expriment être satisfaits de la qualité des plats. 92% des répondants sont insatisfaits et précisent presque tous qu’ils souhaiteraient des plats préparés dans le Giennois à partir de produits locaux et/ou issus de l’agriculture biologique.

13. Les activités proposées à Gien pendant les vacances scolaires comme le Club Ado ou l’Accueil de loisirs ne font pas non plus l’unanimité des répondants ayant exprimé une réponse explicite. Seulement 7% avouent profiter régulièrement de ces activités et 33% occasionnellement. Ils sont 60% à souhaiter en principe en profiter, mais ne peuvent pas car soit les tarifs sont trop élevés, soit il n’y a pas de solution de transport pour l’enfant.

14. Pour le jugement porté sur les animations saisonnières, environ 20% des répondants, à partir cette fois-ci du nombre total de réponses, avouent ne pas les connaître ou ne pas avoir de jugement. Ensuite, environ un tiers du total des répondants juge ces animations attractives, c’est-à-dire que c’est une bonne idée de les avoir proposées. Enfin, pour la moitié des répondants qui a fréquenté ces animations, Gien Plage, le Marché de Noël, le Marché estival, la Patinoire et les Festivités d’été, les jugements sont partagés à parts égales entre « Sans intérêt », « Qualitative » et « Décevante ». Il faut souligner que, sur l’ensemble des réponses, la répartition entre ceux qui y sont allés et qui ont aimé ou qui ont été déçus, ceux qui en ont entendu parler et ceux qui sont sans opinion est assez semblable pour chacune des animations qui était évaluée de manière individuelle.

15. Les aides aux personnes âgées. La moitié des répondants avoue ne pas avoir d’avis, ce qui est cohérent avec le profil des personnes ayant répondu au questionnaire. Les pourcentages ont été calculés ici à nouveau sur le total des réponses explicites. Plus de 60% des répondants concernés ne sont pas satisfaits des aides aux personnes âgées. Cependant, les services à domicile font exception car ils sont jugés satisfaisants par 58% des Giennois concernés.

16. Le lien social à Gien. 20% des répondants avoue ne pas avoir d’avis et entre 64% et 69% jugent ce lien social Inexistant ou médiocre. C’est le lien entre les quartiers de Gien que les Giennois regrettent le plus.

TRAVAILLER DANS LE GIENNOIS
17. L’information pour l’accompagnement des jeunes dans leur recherche de formation laisse sans opinion la moitié des répondants, mais 88% de ceux qui ont donné une réponse explicite la jugent insatisfaisante.

18. L’évolution de l’activité économique dans le Giennois au cours des cinq dernières années, sans surprise, est considérée comme affaiblie par 63% des répondants qui ont précisé de manière significative dans la case réponse libre que leur jugement concernait les commerces. Cependant, 19% considèrent que l’activité économique s’est maintenue, et seulement 3% qu’elle s’est développée.

19. Manger local : les Giennois souhaitent massivement à plus de 80% l’installation de nouveaux agriculteurs et l’implantation de marchés de producteurs. A noter que les répondants ont précisé souvent dans la case réponse libre qu’ils souhaitaient des producteurs en agriculture biologique, ce qui n’était pas précisé dans le libellé des questions.

20. L’attractivité touristique. La majorité des répondants à 55% estime que le Giennois a du potentiel à exploiter, ce qui est encourageant. Cependant, seulement 5% considèrent que cette attractivité est forte.

CADRE DE VIE A GIEN
21. Comment les Giennois se projettent-ils dans l’amélioration du cadre urbain des quartiers de Gien à travers les différentes rénovations et les reconstructions ? Comme pour la réponse sur la fréquentation du centre-ville, pratiquement tous les répondants ont un avis sur cette question. Et 62% d’entre eux considèrent ne pas être confiants car il y aura toujours des quartiers laissés pour compte ou qu’il n’y aura qu’une partie du centre-ville qui sera rénovée.

22. L’environnement végétal de Gien est jugé pauvre par 55% des Giennois. À noter que la réponse « Je n’y fais pas attention » était proposée et qu’elle n’a été choisie que par 5% des répondants.

23. L’usage du vélo à Gien. Seulement 3% des Giennois pratiquent le vélo pour leurs déplacements habituels. C’est peu. 24% avouent ne jamais vouloir en pratiquer, quelles que soient les conditions. En revanche, tous les autres aimeraient bien en pratiquer, mais jugent que les conditions ne sont pas réunies.

24. Poubelles à Gien. Les emplacements des containers semi-enterrés ne sont pas considérés comme judicieux pour 51% des Giennois. En revanche, l’emplacement des containers Verre et Cartons est considéré comme judicieux.

25. Propreté. Les Giennois considèrent à part égales, à 41% chacune, que leur ville est aussi propre ou moins propre que les autres communes du Giennois.

LA PAROLE AUX GIENNOIS
26. Sans surprise, les Giennois considèrent que la concertation entre les habitants et les élus municipaux pour décider des grands changements de la vie de leur commune est insatisfaisante ou inexistante à 76%. À noter que nous avions proposé la réponse « Inutile » pour qualifier la concertation, réponse qui n’a été choisie que par 4% des répondants. Dans la case réponse libre, nous avons reçu et apprécié de très nombreux commentaires.

27. Question simple, mais explicite : Est-ce que les élus municipaux vous semblent-ils accessibles et joignables ? « Oui » répondent seulement 18% de Giennois.

28. Information municipale. Le site de la Mairie est consulté avec satisfaction par seulement 17% des Giennois et 50% avouent manquer d’information et ne pas savoir où les trouver, ou ne pas les trouver sur le site de la Mairie.

29. La culture. L’offre d’activités culturelles laisse les Giennois assez mitigés, les satisfaits et les insatisfaits étant répartis à parts égales.

30. Enfin, 17% des Giennois expriment le souhait de participer en amateur à la vie culturelle du Giennois. En première approche, c’est plutôt encourageant.

CONCLUSION
En plus des cases « réponses libres » ajoutées systématiquement pour chacune des 30 questions, un espace était réservé en fin de questionnaire pour une expression libre. 44% des répondants ont souhaité nous communiquer, au-delà du questionnaire, leur sentiment ou leurs propositions de manière globale pour Gien, ce qui est un pourcentage assez remarquable, surtout après trente questions.

L’impression générale qui se dégage pour les membres de l’association La Voix des Giennois qui avons saisi et dépouillé 122 réponses par questionnaire, soit environ 74 000 réponses au total, est celle d’un profond mécontentement général des habitants de Gien dans leur quotidien, dans les services offerts à leur famille, vis-à-vis du cadre de vie, de l’activité économique et du fonctionnement démocratique local.

Pour mémoire, le besoin d’expression des Giennois et le besoin de prise en compte de leur opinion ont été analysés au printemps dernier, le questionnaire a été rédigé durant l’été et les Giennois ont répondu à partir d’octobre. Aujourd’hui, nous pouvons affirmer que ce besoin était réel et que nous avions identifié en amont une crise de confiance dans la démocratie représentative et un besoin de retour aux sources qui sont aujourd’hui sur le devant de la scène avec le grand débat national à la suite de la crise des Gilets jaunes. Cependant, au-delà de cette réalité, nous ne pouvons occulter que l’exécutif municipal actuel accentue ce phénomène localement et que cela peut représenter pour un certain nombre de Giennois une souffrance accrue. En tant qu’élue giennoise, je ne peux pas rester insensible à la répétition des annonces, écrites ou orales, de Giennois, rencontrés notamment au cours de la distribution ou à travers les questionnaires, qui souhaitent quitter Gien dans un avenir proche.

Nous avions identifié ce besoin d’expression et de considération et nous avons construit et diffusé ce questionnaire de la manière la plus neutre et complète possible. Les réponses sont finalement assez claires et nous permettent de comprendre, au-delà des postures, des affirmations péremptoires et des doigts mouillés, ce qui se joue réellement sur le terrain.

La richesse et la qualité des réponses libres sur les différents thèmes abordés est telle, qu’elle représente une invitation à continuer à en savoir plus, à continuer le dialogue avec les Giennois. L’association La Voix des Giennois n’a pas vocation à proposer un programme électoral, car cela est le rôle des listes candidates. Cependant, dans le rôle de sentinelle de la démocratie locale qu’elle souhaite jouer, l’association a vocation à organiser les conditions d’un travail participatif permettant de faire émerger un projet cohérent pour le Giennois. C’est donc ce nouvel objectif que nous allons poursuivre durant les prochains mois avec toutes celles et ceux qui le souhaitent.

Le questionnaire est toujours en ligne ci-dessous, vos avis, réponses et propositions sont toujours les bienvenues et seront appréciés.
LA VOIX DES GIENNOIS.

*******************************************************************
Madame, Monsieur,

Nous aimons le Pays Giennois, nous y habitons, nous y travaillons. C’est le territoire de notre enfance ou de notre retraite, là où nous élevons nos enfants, tissons nos souvenirs et partageons la vie de nos êtres chers.

L’association La Voix des Giennois a été créée par des Giennoises et des Giennois de droite, de gauche, du centre, écologistes... ou sans aucun engagement politique, mais toutes et tous attentifs à la vie de la cité, à l’avenir du Giennois et, en particulier, à celui de la ville centre, Gien.

L’objet de l’association est de recueillir votre avis, vos souhaits et vos propositions pour l’amélioration du cadre de vie.

Nous croyons que, pour cela, la voix des Giennois compte.
C’est pourquoi, aujourd’hui, comme annoncé dans la presse, nous voulons renforcer, avec ce questionnaire, un échange que nous avons déjà avec nombre d’entre vous. Un grand merci pour le temps que vous donnerez pour remplir ce questionnaire.

Cordialement,

Les animateurs de La Voix des Giennois : Ali BESLI, Denys BOITIER, Sarah BORDEAU GUILBERT, Antonio DE OLIVEIRA, Nathalie FRASNIER, Pierre MELOT, Cécile ROGER

Téléchargez le bulletin d'adhésion à l'association la Voix des Giennois
Téléchargez le questionnaire pour la ville de Gien

MIEUX VOUS CONNAITRE
GIEN AU QUOTIDIEN
LE GIENNOIS ET VOTRE FAMILLE
AttractiveQualitativeSans intérêtDécevanteNe sais pas
Gien Plage
Marché de Noël
Marché estival
Patinoire
Festivités d’été
DéveloppéEntretenuMédiocreInexistantNe sais pas
Entre les habitants
Entre les générations
Entre les cultures
Entre les quartiers
Pour les personnes porteuses d’un handicap
TRAVAILLER DANS LE GIENNOIS
CADRE DE VIE DANS LE GIENNOIS
LA PAROLE AUX GIENNOIS
CONTINUER LE DIALOGUE
Afin de protéger vos données personnelles, l'association La Voix des Giennois s'engage à ne pas divulguer, ne pas transmettre, ni partager vos données personnelles avec d'autres entités, entreprises ou organismes quels qu'ils soient, conformément au Règlement Générale de Protection des Données sur la protection des données personnelles. Une simple information mail à lvg@lavoixdesgiennois.fr vous permettra d'exercer vos droits de retrait de consentement à l'utilisation de vos données collectées par ce formulaire.
Besoin d’aide ? Appelez le 06 70 34 09 90
MERCI POUR VOTRE PARTICIPATION !

Ne transmettez aucun mot de passe via Framaforms.