Pétition contre la fermeture des bains-douches de Fives

            La ville de Lille a prévu la fermeture des derniers bains-publics municipaux. Cette fermeture est prévue au cours de l’année 2019. Ces bains-douches sont les derniers de la ville de Lille après la fermeture de Wazemmes en 2014 autrefois situés rue Paul Lafargue. Nous dénonçons cette décision qui met en danger les habitants et les sans-abris les plus précaires de la ville de Lille, tant sur le plan sanitaire que social.

 

Les principaux arguments déployés pour justifier de cette décision :

 

·         L’état de salubrité des locaux. La réhabilitation des locaux représenterait un coût trop important pour la ville.

·      Ces douches sont majoritairement utilisées par des personnes extérieures à la ville de Lille.

 

La ville de Lille propose tout de même des solutions :

·      Le réaménagement de locaux municipaux pour en faire des douches publiques. Des locaux sont prévus pour être gratuits mais ouverts à des horaires plus restreints.

·   Demander à des associations « d’aide aux personnes » la gestion d’espaces de douches.

·        Proposer la réhabilitation à domicile des douches aux habitants mal logés

·       Privilégier les lillois pour accéder à ces dispositifs.

 

 

Décision qui met en danger les populations les plus précaires

 

Depuis l’ouverture de ces locaux dans les années soixantejamais le bâti n’a été entretenu. Les pouvoirs municipaux ont laissé se dégrader le bâtiment et ne lui ont laissé que peu d’issues. 

 

Ces douches ne souffraient pas d’un manque de succès. Malgré les mauvaises conditions d’accueil, les usagers ne manquaient pas. Ces locaux permettaient à des personnes en situation précaire de prendre des douches à bas prix[1]. Les bains-douches attirent des personnes en situation de mal-logement ou sans logement. Fermer ces espaces c’est courir un risque sanitaire important. C’est les mettre en danger et fragiliser l’accès à un peu de dignité. Qu’en serait-il des autres bénéficiaires, venant des quatre coins de la métropole et parfois de plus loin ? Le sens de l’intérêt général s’arrête-il à la frontière de la ville ?

 

 

La décision fait peser de lourdes responsabilités sur le tissu associatif d’accompagnement des plus démunis.

 

Le monde associatif croule déjà sous de lourdes responsabilités. Nous craignons que les moyens financiers ne soient pas suffisants pour assurer encore de nouveaux services. Au-delà de la charge de travail supplémentaire, salariés et bénévoles devront assurer la cohabitation de différents publics, qui ne connaissent pas toujours les mêmes problématiques. Les bains-douches doivent rester un service public pour que chacun puisse bénéficier d’un accès aisé à des installations sanitaires.

 

Ce que nous proposons :

 

·         Le maintien des dernières douches publiques de la ville en effectuant les travaux nécessaires à la réhabilitation des bâtiments. Nous proposons que la ville ouvre des espaces pouvant accueillir  les bénéficiaires le temps des travaux.

·         Nous considérons que la proposition de la mairie d’ouvrir d’autres espaces publics pour les douches n’est pas incompatible avec un engagement à maintenir les bains-douches publics actuels. Au vu de la demande importante pour ces espaces, nous soutiendrons toutes propositions d’ouvertures d’espaces publics pour les douches et bains, à partir du moment où elles n’empiètent pas sur d’autres services.

·    Fallait-il vraiment que la décision de fermer les bains-douches soit prise pour se rendre compte que des foyers vivaient dans des logements non-adaptés ? D’autres part nous considérons que le fait de réhabiliter les logements des plus précaires n’est pas incompatible avec le maintien des douches publiques. Nous soutenons la proposition de la Ville de Lille dans cette initiative.

 

Qui sommes-nous ?

Nous sommes un collectif ouvert à tous et toutes, constitué de militants, bénévoles, habitants et usagers. Il réunit ceux, sans distinction de raison de se mobilier, qui trouvent inadmissible la décision prise par la mairie.

Si vous êtes intéressés, contactez-nous à l’adresse mail suivante :

preservonslesbainslillois@gmail.com




[1] (1,3 euros pour les douches et 2,5 euros pour les bains)

Ne transmettez aucun mot de passe via Framaforms.