Framaforms

Créez rapidement et simplement des formulaires en ligne

Participation Agitons nos idées !

Conf

Agitons nos idées ! Festival de conférences gesticulées

Rappel historiques

Né il y a 5 ans au sein de la MJC Monplaisir, d’un échange entre Sylviane André (directrice de Monplaisir alors) et Philippe Cazeneuve (conférencier gesticulé lui aussi issu du réseau des MJC), le festival est issu d’une réflexion autour du rôle politique et sociétal que joue notre réseau. Questionner, ne rien prendre pour acquis, ne pas être d’accord et dire pourquoi sont des approches issues de la culture éducation populaire des MJC.

Mettre en place un festival de cet ordre s’est avéré évident, notamment parce que le fondateur principal des conférences gesticulées est un ancien directeur de MJC (Franck Lepage), mais surtout parce que la culture intrinsèque au projet est précisément l’une des raisons d’exister de nos maisons : discuter, réfléchir, prendre parti ou non, mais surtout ne rien accepter comme allant de soi, et se positionner vers demain, vers ce demain que la jeunesse porte aujourd’hui en elle.

Aujourd’hui, après 5 ans, nous nous posons plusieurs questions sur lesquelles nous souhaitons un avis plus large :

  • Le festival est-il toujours pertinent dans sa forme actuelle (15 conf, environ, 12 à 15 MJC ou Médiathèques, 1 lieu de regroupement pour 1 samedi au milieu du festival, des tremplins pour les nouveaux conférenciers) ?
  • Quel intérêt qu’une seule MJC porte principalement l’organisation, la gestion financière ? Ne peut-on imaginer une organisation tournante chaque année ? Non pas dans l’idée de déresponsabiliser, mais bien plutôt dans l’idée de recentrer collectivement sur le projet et d’impliquer mieux l’ensemble des structures au même niveau de responsabilité ?
  • Faut-il intégrer d’autres conférences / spectacles / films / concerts / etc. pour diversifier les représentations ?
  • Imaginons-nous une sorte de « fil rouge » général pour en simplifier la lecture et permettre une vision « thématique » ou tout du moins un « axe global » du projet chaque année différent ?
  • Faut-il maintenir le prix libre ou fixe-t-on une grille tarifaire afin de ne pas mettre en danger les MJC avec des jauges plus petites ou avec une difficulté d’accueil du public ?
  • Comment insérer ce projet dans le cadre de R2AS, que ce soit dans le cadre collectif, mais aussi dans la question d’une participation à son financement ?
  • Comment réorienter vers des bénévoles de nos structures ce projet, hautement politique, aujourd’hui porté à 99% par les salariés (directeurs, coordinateurs, principalement) ?

Autant de questions, et d’autres encore que nous souhaitons poser collectivement. D’où la mise en place de ce temps de travail et de réflexion, pour réinvestir le projet, le changer si besoin, l’assumer d’une manière générale, ou l’oublier totalement.

Il nous a paru évident qu’un échange collectif, bienveillant, dans l’idée de la co-construction serait à même d’affirmer ou d’arrêter ce projet, de l’immiscer dans nos quotidiens à plus grande échelle, parce que pour nous il représente une identité forte de l’éducation populaire. Mais ce ne peut être qu’un projet collectif, si nous souhaitons le faire perdurer. Il ne peut être à long terme la seule volonté de quelques MJC seulement.

Agitons nos idées, Samedi 19 Septembre, de 9h30 à 12h30, à la MJC Confluence.

 
1 Je souhaite m'inscrire à la matinée du samedi 19 septembre 2 Terminé