Mme la Maire de Paris, laissez les quartiers populaires respirer ! PETITION CONTRE LE BETONNAGE DU STADE MENILMONTANT

Mme la maire de Paris,

Nous, les habitants des quartiers de l'Est de Paris, vous demandons de cesser la destruction des derniers espaces verts et de loisirs en accès libre qui existent au sein de ce territoire déjà très densément peuplé.

Madame la Maire,

Vous faites constamment état dans les médias de votre dévouement pour rendre Paris plus vivable, plus "respirable" pour tous ceux qui y résident ou y travaillent.

Or, c'est à l'aune de la réalité des actes constatés sur le terrain que l'on mesure la sincérité ou pas d'un responsable politique.

En totale contradiction avec votre discours, vous avez signé et défendu un permis de construire qui condamne le TEP MENILMONTANT, l'un des derniers espaces verts et de loisirs en accès libre qui existent au sein de ce territoire déjà très densément peuplé qu'est l'Est de Paris.

Ce faisant, vous continuez à sacrifier le cadre de vie dans les quartiers déjà les moins favorisés pendant que vous investissez toujours plus pour embellir et valoriser les secteurs privilégiés du centre et de l'Ouest. 

Vous ne pouvez pas sacrifier le poumon vert d'un quartier populaire qui compte déjà 40% de logements sociaux pour y construire 85 logements sociaux supplémentaires au motif que le XIe arrondissement, dans son ensemble, ne disposerait que de 12% de logements sociaux et,  "en même temps" avoir acheté et fait raser tout un ensemble d'immeubles à Saint-Ambroise, un des beaux quartiers les plus fortement déficitaires en logements sociaux du XIe, pour créer un "vrai" nouveau jardin public, le jardin Truillot.

Vous ne pouvez pas non plus ignorer que, en remplaçant 5 000m² de terrains de sport en plein air qui étaient librement accessibles à tous les jeunes d'un quartier par un gymnase fermé et une "cage" de basket qui serait perchée à DIX mètres du sol sur le toit d'un bâtiment implanté à seulement DEUX mètres des fenêtres des immeubles de logements voisins, vous détruisez un lieu convivial pour en faire un site de conflits permanents. 

Orillon, Philippe Auguste, Lionel Assouad, les exemples de tels échecs sont malheureusement déjà trop nombreux à Paris!

Nous vous demandons de reconnaître que ce projet a connu une dérive dans sa conception et doit être revu intégralement : 

- Empiler 85 logements sociaux au-dessus d'une déchetterie destinée à concentrer toutes les collectes des gravats et encombrants de l'est de Paris, ce n'est pas une solution digne à la crise du logement que nous connaissons.  

- détruire un jardin partagé classé "biotope habitat prioritaire" par le plan Biodiversité pour le remplacer par des jardinières en béton hors-sol, ce n'est pas aller dans le sens d'une ville durable et résiliente.

- implanter une déchèterie en plein milieu d'un quartier de logements et qui mettra immanquablement en danger les piétons et les cyclistes qui circulent devant, ce n'est pas innover, c'est juste irresponsable.

Pour toutes ces raisons, Madame la Maire, nous vous demandons de mettre un terme à ce projet injuste et néfaste qui trahit tous vos engagements pour Paris et de bien vouloir reprendre la concertation pour que cet espace que vos services ont transformé en friche puissent rapidement redevenir ce lieu de détente et d'épanouissement pour tous qu'il n'aurait jamais dû cesser d'être.

Ne transmettez aucun mot de passe via Framaforms.