Manifeste pour une transition écologique et citoyenne à Brest

 
Brest doit s’inscrire dans le mouvement international des villes en transition écologique et citoyenne. Cette responsabilité nous incombe. Globalement, nous sommes la dernière génération à pouvoir contribuer au ralentissement du réchauffement climatique. Localement, notre métropole, en bord de rade, est tout à la fois un espace urbain vulnérable aux risques naturels et un territoire exceptionnel en ressources, que nous devons protéger et adapter à l’avenir.
 
Un tel changement ne repose pas sur les seules forces des individus, érigés en héros du quotidien. Il dépend de la mobilisation collective à tous les niveaux. L’action politique est déterminante et nécessaire pour permettre la transition des modes de vie. Qui peut se mettre au vélo sans aménagements suffisants dans la ville ? Qui peut prendre les transports en commun s’ils ne sont pas assez accessibles, sécurisés ou réguliers ? Qui peut s’alimenter en local et en bio s’il n’y a pas de filières adaptées et accessibles à tous ? Qui peut réduire sa consommation d’énergie fossile ou nucléaire, sans soutien à la sobriété, sans aide à l’efficacité énergétique, sans développement des énergies renouvelables ? La mutation de Brest est une histoire collective à construire pour rendre notre ville plus attractive pour les familles, les étudiant-e-s et pour toutes et tous.
 
L'écologie municipale défend le pouvoir d'agir et de bien vivre à Brest, pour chacun-e. Respirer dans un environnement sain, bien s’alimenter, vivre dans des logements décents et moins énergivores, profiter des mobilités douces, de la nature en ville, des expériences collectives avec les autres habitant-e-s. C’est retisser ces liens sociaux qui ont été fragilisés par nos modes de vie modernes. C’est garantir la place de la culture dans la Cité, comme le terreau intime et collectif de notre Fraternité. C’est porter les valeurs d’une économie raisonnée, innovante et solidaire, mieux intégrée avec l’habitat, qui ne vide pas les cœurs de ville et les quartiers. C'est soutenir les emplois de la transition, non délocalisables !
 
Ces transitions sont à l’œuvre dans de multiples villes, petites et grandes, de Grande-Synthe à Paris ou de Grenoble à Strasbourg. Nous ne sommes pas au point zéro à Brest, mais aller plus loin c’est faire en sorte que l’écologie irrigue et encadre désormais toutes les politiques publiques. C’est aussi comprendre qu’il n’y a d’écologie que solidaire. Elle va de pair avec le soutien des plus modestes et vulnérables, avec le juste partage de l’effort collectif, avec la lutte contre l'exclusion, la pauvreté, les discriminations et les inégalités. Alors que certains jouent sur la haine et la xénophobie, nous, brestois-es qui avons hier connu la guerre, ne pouvons ignorer aujourd'hui celles et ceux qui fuient pour survivre. Notre humanité et notre solidarité doivent être l'essence même de notre société. C’est enfin repenser la participation des habitant-e-s à Brest, dans une réelle démocratie locale ressourcée, transparente et éthique…
 
Ecologie, solidarité et démocratie sont donc les trois piliers indissociables de notre projet d’écologie municipale.
Nous lançons cet appel aux habitant-e-s, associations et entreprises de Brest. Agissons ensemble, ici à Brest et maintenant !
 
Premier.e.s signataires : Ronan Pichon, Marion Maury, Gwendal Quiguer, Nolwenn Champagne, Brewalan Marié, Marie Jabbar, Fred Le Duff, Gaëlle Morvan, Pierre Guezennec, Nathalie Chaline, Michel Joanny, Marif Loussouarn, Miki Bonno, Glenn Cadiou, Laure Dosso, Jean Yves Yven, Michel Albrecht, Jean Paul Landrac, André Moisan, Manon Galle, Antoine Beugnard, Yvette Le Guen, Emilie De Blas, Marie Quétier, Gérard Quiguer, Antoine Gallou, Jeremy Guizien, Thierry Abalea, Serge Borvon, Elisabeth Bourhis, Mathieu Renard, Albert Sparfel, Wendy Yvinec, Fragan Valentin-Lemeni, Marc Sawicki, Bénédicte Vallon Le Moigne, Pascal Patte, Glenn André, Antoine Horellou, Magali Chapelet-Guirrec, Florian Hug Fouché, Marie-Gaelle Bato, Frank Rannou, Glen Dissaux, Christian Guyonvarc'h, Agnès Nicol, Elsa Polard, Anne Barbarit, Caroline Auffray, Yves Bourhis, Fanny Bourhis, Jean Paul Quéré, Thiery Riouall, Vincent Deniel, Yves Quéré, Josselin Jacq, Yannick Lucéa, Anne Borgniet-Youenou, Sophie Caradec, Miao Jin, Valérie Lazennec.
+ personnes ne souhaitant pas que leur nom apparaise publiquement : 10
(Maj : 19/06/2109 à 07:05)
 
1 Début 2 Terminé

Si vous souhaitez soutenir la démarche :

Ce manifeste a été écrit à la suite des ateliers sur l'écologie municipale initiés par les militant.e.s EELV de Brest. Si vous vous reconnaissez dans ce texte, nous vous invitons à soutenir la démarche en vous associant à ses signataires, via le formulaire ci-dessous !!

Si vous souhaitez nous transmettre des commentaires avec votre signature, nous vous invitons à le faire dans cette zone de texte.
Cochez oui, si vous souhaitez être tenu informé du projet "Pour une écologie municipale à Brest", et de ses évolutions.
Si vous souhaitez que vos noms et prénoms apparaissent publiquement comme signataire de ce manifeste, sélectionnez Oui.

Ne transmettez aucun mot de passe via Framaforms.