Lettre ouverte à Monsieur François Cuillandre, Maire de Brest, et Madame Marie-Pierre Creff, adjointe au Maire responsable du quartier des Quatre-Moulins.

                                                                                                                                              Brest, le 20 octobre 2018.
 
Objet : Lettre ouverte à Monsieur François Cuillandre, Maire de Brest, et Madame Marie-Pierre Creff, adjointe au Maire responsable du quartier des Quatre-Moulins.
 
    Monsieur le Maire, Madame l'Adjointe au Maire responsable du quartier des Quatre-Moulins,
 
    Nous sommes des citoyens habitants de Recouvrance et des Quatre Moulins, sensibles aux valeurs du mieux vivre ensemble, du lien social et de la solidarité. Nous sommes attachés à l’avenir de notre territoire. Certains d'entre nous se sont fortement investis pour organiser, soutenir et/ou participer à différentes actions dans le quartier ces dernières années visant à promouvoir et donner corps à ces valeurs. Certaines actions ont pu bénéficier et bénéficient aujourd’hui du soutien de la municipalité dans la défense et la promotion de ces valeurs.
 
    Aujourd’hui nous alertons et interpellons la ville de Brest au sujet des événements dramatiques qui se sont déroulés les 9 octobre, 12 octobre et 17 octobre. Trois expulsions ont eu lieu rues d'Armorique, Jean Bart et Vauban, dans des immeubles vides depuis plusieurs années, occupés par des personnes en détresse. Des déploiements policiers d’envergure ont eu lieu à ces dates, les immeubles ont été murés, les habitants ont été expulsés, sans aucune proposition de relogement. Des solutions d’hébergement solidaires ont été mises en places en urgence par des habitant-e-s du quartier, afin que certaines de ces personnes ne passent pas la nuit dehors.
 
    La situation d’exclusion dans laquelle se retrouvent ces personnes va à l’encontre de ce que nous essayons de défendre depuis des années, et va également à l’encontre des objectifs fixés en matière de cohésion sociale, de logement, de vivre ensemble à l’échelle du quartier des Quatre Moulins et de la ville de Brest. Les efforts que nous menons et les appels à mobilisation pour contribuer à la vie du quartier perdent leur sens face à cette situation inhumaine. Nous ne saurions rester indifférents et avons le devoir de nous positionner aujourd’hui sur cette situation. Nous dénonçons cette situation précise parce qu’elle se déroule dans le quartier que nous habitons et contribuons à faire vivre au quotidien.
    Nous avons malheureusement conscience que ces événements ne sont pas isolés et se reproduiront, ici ou ailleurs à Brest, et vous en avez également conscience.  
Actuellement, certaines communes en France activent tous les leviers à leur portée pour essayer de répondre à des situations similaires (Grande Synthe, Grenoble, Paris, Montreuil, Association nationale des villes et territoires accueillants : réquisition ou mise à disposition de logements vacants, transformation de bâtiments municipaux sous utilisés en logements d’urgence, appels aux entreprises disposant de locaux vacants, centre d’accueil inconditionnel,….). 
 
    Par cette lettre, nous demandons à la ville de Brest de se positionner clairement, et de faire tout ce qui est en son pouvoir pour offrir des solutions d’hébergement décentes à ces personnes. Si la municipalité souhaite sincèrement soutenir et promouvoir le vivre ensemble, elle se doit dès aujourd’hui agir. 
 
    Vous êtes les premiers destinataires de cette lettre, écrite par des habitant-e-s du quartier des Quatre Moulins, et nous ferons en sorte qu'ellesoit diffusée auprès d'autres citoyen-ne-s sur tous les quartiers brestois et communes de Brest Métropole, se faisant l'écho de situations similaires sur l'ensemble du territoire. 
    Nous souhaitons vivement et rapidement obtenir une réponse et une réaction de votre part.
 
    Bien cordialement, 
    Des habitant-e-s et acteurs-ices du quartier.

Ne transmettez aucun mot de passe via Framaforms.