GeneralElectric

(aller tout en bas de la page pour signer le texte)

General Electric   : Stop au démantèlement !

 Développer la filière énergétique industrielle pour répondre aux besoins humains, écologiques et sociaux de nos territoires pas à ceux de la finance !

Extraits de l'Appel (voir fichier pour le texte intégral)

(...) General Electric porte un coup terrible à la filière énergétique et industrielle française, ceci après des centaines de suppressions d’emploi chez GE renouvelables (GE-Hydro power).

          D'un trait de plume serait rayé de la carte le plus gros centre de production mondial de turbines à gaz, des savoir-faire technologiques et des compétences humaines accumulés depuis des décennies, qui ont conduit à la capacité de réaliser de A à Z des turbines aux puissances variées.

 LA DÉCISION de GE est ANTI-ÉCOLOGIQUE et ANTI-ÉCONOMIQUE

LA DECISION de GE obéit à une LOGIQUE DE RENTABILITÉ FINANCIÈRE A TOUT PRIX

               la responsabilité de l'État est majeure.

L’INDUSTRIE ET LES COOPÉRATIONS NATIONALES SABORDÉES, AVEC L’APPUI D’E. MACRON

CE QUE NOUS SOUTENONS

             Une politique énergétique cohérente et efficace (...)

                  L'enjeu immédiat est donc la préservation et le développement de la filière des turbines à gaz. C'est l'intérêt vital pour l'avenir du territoire, de ses salariés, sa jeunesse, ses habitants, ses PME sous- traitantes. C'est l'intérêt du pays tout entier d'insérer son industrie dans une transition écologique réussie, en faisant en sorte que l'efficacité sociale et économique l'emporte sur le profit égoïste.

              Nous récusons les fausses solutions de la diversification (...) ne permettent pas de préserver les compétences humaines et l'outil industriel, dont la disparition serait irréversible.

NOUS DEMANDONS

    1- un moratoire immédiat

    2- un plan de développement industriel ambitieux de la filière au service de l’objectif de « neutralité carbone », des besoins d’énergie, du développement de nos territoires et de l’emploi,  (...) s'appuyant sur l'atout humain exceptionnel de Belfort en lien avec les fonctions supports et les services commerciaux, d’ingéniérie ou de recherche, les services publics et la mobilisation de moyens financiers bancaires.

     3- La dénonciation de l'accord de cession d'Alstom-Énergie à GE de novembre 2014, que GE n'a pas respecté,

     4- la création d'un comité de suivi démocratique, doté d’un pouvoir effectif de contrôle des engagements (...).

 DES SOLUTIONS EXISTENT, LE GOUVERNEMENT A DES LEVIERS POUR AGIR

(...)       Il est temps de mettre un coup d'arrêt à des décisions qui nous emmènent un peu plus vers le point de non-retour des technologies et capacités industrielles fondamentales de notre pays. Pour retrouver la voie d'une véritable politique industrielle et de services au service des besoins sociaux et écologiques de notre pays, et de nos territoires, nous voulons contribuer à imposer d'autres choix que ceux d'une industrie soumise aux exigences exclusives de la finance. Notre argent et celui de nos banques doit servir à autre chose.

72

Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name:"Tableau Normal";
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-parent:"";
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family:"Times New Roman","serif";}

 
1 Je signe l'Appel 2 Terminé
merci d'indiquer l'e-mail pour vous joindre

Ne transmettez aucun mot de passe via Framaforms.