Déclarations de grève administrative du 5 mars

Le 5 mars, "l'Université et la recherche s'arrêtent" ! A l'occasion d'une rencontre publique, avec notamment la presse, nous lirons une déclaration collective expliquant pourquoi, précaires et titulaires en grève, étudiant.e.s mobilisé.e.s, nous nous arrêtons. Ce sera l'occasion de remettre des déclarations de grève des fonctions administratives suivi d'un ultimatum pour des démissions effectives au 25 mars de la part de collègues en position de direction (d'UMR, d'EA, de Labex, de département, d'ED, d'UFR, etc.), ayant des responsabilités administratives, ou participant à des instances d'évaluation (ANR, HCERES, CNU).
 
Le début de la déclaration reprendra en substance la motion votées lors de la coordination nationale des facs et labos en lutte le 2 février dernier par 750 collègues. La suite est ici: "Aujourd'hui, nous, directrices et directeurs de laboratoires du CNRS, d'Ecoles doctorales, de départements d'Université, d'UFR ou de laboratoires d'excellence, chercheur.ses et enseignant.es-chercheur.ses responsables de formations ou de segments de formation, nous nous déclarons en grève de nos fonctions. Nous n'assurons plus les lourdes charges de travail qui nous incombent, certains depuis le 5 décembre, d'autres à partir d'aujourd'hui. Surtout, nous remettrons nos démissions de nos fonctions administratives au 31 mars si le ministère de l'ESRI n'entre pas dans un processus de négociation acceptable, ayant comme base le maintien de notre système de retraite, le retrait de cette « LPPR », une vraie loi de programmation intégrant un plan de titularisation massif des personnels précaires, la création de postes permettant le fonctionnement de nos universités et laboratoires, une revalorisation des rémunérations de base et l'octroi de moyens pérennes pour nous permettre de mener nos activités de recherches."

Si vous en êtes en accord avec ce texte, merci de remplir ce framaform
 
1 Début 2 Terminé

Ne transmettez aucun mot de passe via Framaforms.

Contacter l'auteur du formulaire

Pour contacter l'auteur du formulaire, cliquez ici