Arpentage du livre « Comment la non-violence protège l'Etat » de Peter Gelderloos

L'Université Populaire de Nantes organise l'arpentage du livre : « Comment la non-violence protège l'Etat » de Peter Gelderloos
 
Date : lundi 10 février 2020 à 19h00
Lieu : Bar Mon Oncle (16 rue d’Alger à Nantes)
Prix libre (participation aux frais d'achat du livre)
 
 
À PROPOS DU LIVRE
 

Parlons franchement, au vu de la situation, la grande majorité des mouvements sociaux et écologistes échouent lamentablement, depuis des décennies, ne serait-ce qu'à freiner la catastrophe sociale et écologique en cours (de la sixième extinction de masse aux inégalités économiques phénoménales et croissantes qui caractérisent notre temps).

La plupart de ces mouvements se targuent de respecter scrupuleusement les principes de la non-violence, qu’ils considèrent comme la seule méthode de lutte acceptable. Et pourtant, ainsi que Peter Gelderloos l’expose brillamment dans ce livre, cette adhésion dogmatique au concept de la non-violence est injustifiée et injustifiable. En outre, il s’agit d’une des principales raisons pour lesquelles ils sont inefficaces.

En démystifiant les figures historiques inexorablement citées par la majorité de ceux qui défendent la non-violence comme un absolu — Gandhi, Martin Luther King, Nelson Mandela —, en exposant les réalités complexes derrière leurs accomplissements (souvent réduites à des simplismes mensongers), et en exposant les nombreux problèmes d’éthique qui découlent de l’absolutisation de la non-violence, Gelderloos nous offre ici un ouvrage essentiel qui devrait nous aider à sortir de l’impasse manifeste dans laquelle s’enlisent les mouvements militants.

Loin de faire l'apologie d'une violence irraisonnée, ce livre déboulonne l’argumentaire fallacieux de ceux qui affirment que la non-violence est la seule méthode acceptable de lutte face à la violence du capitalisme et de l’État.

 
QU'EST-CE QU'UN ARPENTAGE
 
L'arpentage est un outil de lecture collective issu de la culture ouvrière, imaginé et utilisé en particulier par les cercles ouvriers à partir du 19eme siècle. Il s'agit de lire un ouvrage, un article ou une brochure collectivement en la découpant en plusieurs parties. Chaque participante et participant lit une partie de l'ouvrage. Des consignes sont proposées pour faciliter la restitution que chaque lecteur et lectrice fera au reste du groupe. La restitution a pour objectif de favoriser le partage d'une compréhension globale de l'ouvrage et d'une vision propre au groupe de son contenu.
Inutile de lire le livre avant de venir, nous vous conseillons même de ne pas le faire, pour vivre cette expérience collectivement !

 

Ne transmettez aucun mot de passe via Framaforms.